Son nom est ISAM MOHIELDIN KHALIL, il est le nouvel Ambassadeur de la République du Soudan en Union des Comores et  a présenté ses lettres de Créance au Chef de l’Etat SEM AZALI Assoumani.

La cérémonie a eu lieu ce mercredi 22 novembre 2017 au Palais de Beit-Salam en présence de  SEM Monsieur SOUEF MOHAMED EL AMINE, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de la Francophonie, Chargé des Comoriens de l’Etranger  et de  Monsieur Youssoufa MOHAMED ALI, Directeur de Cabinet du Président de l’Union des Comores, chargé de la défense.

ISAM MOHIELDIN KHALIL remplace à ce poste ESSAM ELDINE KHALIL EL RIH rappelé dans son pays pour occuper d’autres fonctions.

Les relations bilatérales entre les Comores et le Soudan sont au beau fixe. En mars dernier le secrétaire d’état chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou Karihila avait effectué une visite de très haute importance à Khartoum où il a été reçu par le président soudanais Son Excellence Omar El Bachir. Ce jour là devant la presse, le secrétaire d’état avait confirmé être porteur d’un message spécial du chef de l’état dont la teneur reposait toujours sur le renforcement des relations bilatérales des deux pays : « je suis envoyé par le chef de l’état Son Excellence Azali Assoumani pour apporter un message spécial à son homologue soudanais et exprimer notre reconnaissance au gouvernement soudanais pour le soutien qu’il apporte à notre pays » avait déclaré Dr Hamidou Karihila à sa sortie d’audience. Au cours de cette même visite, les autorités soudanaises par l’intermédiaire du ministre des affaires étrangères Ibrahim Gandour ont manifesté une volonté d’un éventuel voyage du chef de l’état comorien à Khartoum.

Les relations entre nos deux pays datent de plusieurs années. Le Soudan, indépendant en 1956, a toujours été une terre d’accueil pour les jeunes comoriens en quête d’une formation académique ou professionnelle. L’archipel compte aujourd’hui un grand nombre de lettrés musulmans et autres cadres formés dans les universités et grandes écoles du Soudan. Feu fundi Mohamed Charif (Iconi) a été, de son vivant, le symbole des premières générations d’étudiants comoriens au Soudan. Malgré ces bonnes relations de très longue date, le premier ambassadeur du soudan avait présenté ses lettres de créance en août 2011 et il a fallu attendre jusqu’en janvier de l’année suivante pour que le drapeau de ce pays flotte sur le toit de leur représentation.

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

*