Le nouvel ambassadeur du Koweït présente les copies figurées de ses lettres de créances

Le nouvel ambassadeur koweïtien à Moroni, Son Excellence Mohamed Soilih Ahmed, a présenté une copie figurée de ses lettres de créance au ministre des affaires étrangères de l’Union des Comores Son Excellence Souef Mohammed El-Amine samedi 12 janvier dernier.

Dans son intervention, Le chef de la diplomatie comorienne a salué cette nouvelle nomination de Mohamed Soilih Ahmed et lui a souhaité la bienvenue ainsi qu’une bonne visite aux Comores. Le patron de la diplomatie comorienne, a donné un bref historique sur les relations qui lient ces deux pays frères, à savoir le Koweït et les Comores dans des domaines diversifiés de la vie. Le ministre a poursuivi en disant que Le Koweït a joué un rôle de premier plan en soutenant les Comores, que ce soit au niveau régional ou international. Les Comores ont quant a eux  soutenus le Koweït dans les conditions les plus sombres de leur histoire notamment  dans sa guerre avec l’Irak, soulignant que les Comores misent  que le Koweït joue son rôle naturel dans le développement du pays comme il se doit.

Pour sa part, l’ambassadeur du Koweït aux Comores avec résidence  au Caire, a salué l’accueil et l’hospitalité qu’il a reçu de la part du gouvernement et du peuple comorien soulignant que le Koweït est toujours prêt à faire plus d’efforts pour soutenir le développement global des Comores que ce soit par l’intermédiaire du Fonds koweïtien pour le développement ou d’autres moyens utilisés par le Koweït pour aider ses frères et sœurs comoriens. Le nouvel ambassadeur koweitien aux Comores conclut : « Je suis impatient de faire une tournée sur le terrain pour inspecter la nature des endroits où nos investissements au développement seront orientés surtout en ce qui concerne l’infrastructure et le soutien aux petites entreprises, ce qui conduira éventuellement à plus de stabilité dans le pays ».

Une relégation de l’IIRO reçue par le ministre des affaires étrangères

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, en charge des Comoriens de l’étranger, Souef Mohammed El-Amine  a reçu ce vendredi dans son bureau une délégation de l’Organisation Islamique Internationale de Secours (IIRO)

Son Excellence le Ministre a discuté avec la délégation hôte de nombreux dossiers importants liés au développement de l’archipel de la Lune, surtout en ce qui concerne le développement des hôpitaux sous la supervision de cette institution dans tout l’archipel. D’autre part, cette organisation islamique accommode des caravanes  médicaux presque tous les ans dans différentes spécialités. Un caravane médical sera bientôt établi sous la supervision de  dentiste dans la ville de Mbeni au Nord Est de la Grande Comores, et des travaux sont en cours pour soutenir la Société Comorienne de l’eau et de l’électricité (MA-MWE)

À la fin de cet entretien avec le ministre, la délégation a remis à ce dernier un certificat d’honneur pour son grand rôle dans la résolution de diverses questions politiques et diplomatiques au niveau local et international et dans le bon exercice de son travail.

Il convient de noter que l’Organisation islamique internationale de secours a construit trois aux hôpitaux aux Comores depuis les années quatre-vingt et travaille actuellement au développement et à l’amélioration du bien-être des citoyens Comoriens.

A titre de rappel, l’Organisation islamique internationale de secours, affiliée à la Ligue Islamique Mondiale, a commencé ses activités le 29 janvier 1979 en offrant ses services de secours, éducation, social, santé et développement dans la plus grande partie du monde à travers ses bureaux et ses représentants dans 95 pays.

Entretien avec Souef Mohamed El-Amine : Une enquête diligentée, des passeports en annulation.

Par Mohamed Youssouf

L’entreprise belge, Semlex est sur le devant de la scène médiatique depuis les révélations de l’agence Reuters qui s’est intéressée à la vente des passeports comoriens. Des étrangers dont certains sont sous sanctions américaines seraient détenteurs de passeports diplomatiques comoriens. Souef Mohamed El-Amine annonce l’annulation prochaine de plus de 150 passeports, la volonté de démanteler les réseaux parallèles et de mener une enquête avec Interpol et les Américains. “S’il s’avère que cette société est coupable de blanchiment, corruption ou autre délit telle que la fragilisation de la sécurité nationale, nous allons tout simplement résilier le contrat qui nous lie à elle” a affirmé le chef de la diplomatie comorienne. Les révélations s’enchaînent sur l’affaire Semlex. C’est dans ce contexte que le ministre des Affaires étrangères, Souef Mohamed El-Amine a accordé un entretien à Al-watwan hier dans l’après-midi dans son bureau. Au cours de cette entrevue, le chef de la diplomatie comorienne a annoncé que l’État comorien se réserve le droit de résilier le contrat qui le lie à la société belge de production de documents biométriques. “Un journaliste a mené des investigations dans plusieurs pays mais rien ne garantit que toutes ses informations sont véridiques et vérifiables. Semlex est indexée parce qu’elle est responsable mais pas encore coupable du moins jusqu’à preuve du contraire. Toutefois, s’il s’avère que cette société est coupable de blanchiment, corruption ou autre délit telle que la fragilisation de la sécurité nationale, nous allons tout simplement résilier le contrat qui nous lie à elle” a réagi Souef Mohamed El-Amine.

150 passeports en annulation

Et ce dernier de rappeler qu’au temps du premier mandat du chef de l’Etat, une délégation à la tête de laquelle se trouvait l’ancien ministre Houmed Msaidié était partie pour mener des discussions avec une imprimerie capable de sortir les documents d’identité biométrique. Toutefois, le chef de la diplomatie a tenu à préciser qu’Azali Assoumani n’était pas convaincu puisqu’il voulait que des Comoriens soient formés afin de présenter le maximum de garanties. Le ministre des Affaires étrangères a confirmé les informations parues dans l’agence Reuters qui font état d’une collaboration internationale afin de faire la lumière sur cette affaire de passeports détenus par des personnes sous sanctions américaines et d’autres personnes qui ne devraient pas en détenir. Nous cherchons à démanteler les réseaux parallèles qui seraient responsables de la distribution de passeports en dehors des circuits officiels. Il faut savoir qu’une note circulaire sortira prochainement et portera sur l’annulation de plus de 150 passeports. Nous avons sollicité les services d’Interpol et des États-Unis pour nous aider à démêler le vrai du faux dans cette affaire a poursuivi Souef Mohamed El-Amine pour qui ceux qui parlent d’un mutisme du gouvernement ont tort “puisque j’ai abordé ce sujet samedi dernier dans une conférence de presse”. Si le chef de la diplomatie se montre réservé quant au rôle de Semlex, c’est parce que selon lui, des passeports peuvent être donnés à des personnes pour services rendus ou dans le cadre de missions. Outre l’annulation des passeports qui seraient obtenus par complaisance ou par la voie de la corruption, le gouvernement attend avec impatience les conclusions de la commission parlementaire chargée de l’enquête sur le programme de la citoyenneté économique. “Au-delà de l’aspect financier, ce programme n’aura pas amené au pays que de bonnes choses. L’enquête des parlementaires permettra de faire la lumière sur ce programme de la citoyenneté économique par rapport à l’affaire Semlex” devait-il affirmer comptant certainement sur les informations récoltées par des députés qui s’étaient rendus récemment à Abu Dhabi, capitale des Emirats Arabes-unis.

Source: Al-watwan

Le Cheikh Jaber a été reçu à Beit Salam

Son Altesse Jaber Al Sabah Al Moubarak Al Sabah, accompagné d’une forte délégation, a été reçu par le Président de la République au Palais présidentiel de Beit Salam ce samedi 02 décembre 2017.

D’emblée le Président de la République s’est dit très heureux d’accueillir son hôte et il a même  bousculé son agenda international pour pouvoir le recevoir et attester, si besoin était, de l’excellente relation de fraternité et d’amitié  entre les Comores et le Koweït. Le Président de la République a aussi demandé à Son Altesse de transmettre à  l’Emir du Koweït, à  toute la famille régnante et au peuple ami du Koweït, ses meilleurs vœux de bonheur.

« Les intérêts du Koweït aux Comores seront protégés et j’ai donné des instruction fermes pour que des dispositions soient prises pour cela. J’ai aussi donné des instructions au Ministre des Finances et au Secrétaire Général du Gouvernement pour qu’il y ait une attention particulière dans les nouvelles relations entre la Banque Fédérale des Comores et l’Union des Comores, notamment dans la relance des activités de la banque. Je suis persuadé que cette banque a les capacités  de nous accompagner dans notre politique d’investissements et dans notre volonté de faire des Comores un pays émergent à l’horizon 2030 » a dit le Président de la République. « Je demande à mon ami Cheikh Jaber d’être l’avocat des Comores dans le monde pour la mobilisation de l’investissement et le développement économique » a conclu le Chef de l’Etat.

Le Cheikh Jaber Al Moubarak Al Sabah a remercié la position du Président Azali Assoumani dans la situation de la BFC à Moroni. Il a aussi salué le soutien du Gouvernement comorien dans la crise qui a frappé la BFC. Le Cheikh Jaber a informé le Président de la République de la condamnation de Bashar Kiwan de 5 ans de prison au Koweït.

« Monsieur le Président ce que vous avez fait pour moi et mon pays, nous ne l’oublierons pas. Cela restera gravé dans mon cœur. Je vous assure que nous ferons tout pour accompagner le développement économique des Comores. Je vous remercie enfin d’avoir perturbé votre agenda international pour pouvoir me recevoir. Cela témoigne de la très grande amitié qu’il y a entre vous et moi, mais aussi et surtout entre l’Union des Comores et mon pays » a dit le Cheikh Jaber Al Sabah Al Moubarak Al Sabah.

source: beit-salam

Le nouvel ambassadeur soudanais est reçu en audience par le secrétaire d’état Hamidou Karihila

Deux jours après avoir présenté ses lettres de créance au chef de l’état, le nouvel ambassadeur soudanais aux Comores a porté son choix sur le Secrétaire d’état comorien chargé de la coopération avec le monde arabe pour sa première rencontre avec les autorités comoriennes. C’est dans son bureau, vendredi 24 novembre, que le secrétaire d’état Dr Hamidou  karihila a reçu le diplomate soudanais Issam Mohiuddin Khalil.

Il a d’emblée  souhaité la bienvenue au nouvel ambassadeur dans le pays, louant les relations fructueuses ainsi que la coopération des Comores et du Soudan dans divers domaines.

Les deux parties ont également discuté de plusieurs questions importantes liées aux relations bilatérales entre les deux pays et ont souligné que le processus de relations entre les Comores et le Soudan s’étend sur de nombreuses années, « Nous, dans notre pays, avons tout le respect et toute l’appréciation pour cette grande coopération », a déclaré Karihila.

Le secrétaire d’état a aussi évoqué les relations historiques et culturelles qu’il entretient personnellement avec le Soudan, où il s’est rendu pour la première fois en 1996, alors qu’il était conseiller spécial du défunt président Mohamed Taki Abdoulkarim.

Avant de clore ses propos, le patron de la coopération avec le monde arabe a souligné les dispositions prises pour organiser les « assises nationales » en décembre, soulignant que ce grand événement nécessite le soutien de pays frères et amis.

De son côté, le nouvel ambassadeur soudanais à Moroni, Issam Mohiuddin Khalil,  a exprimé la bonne impression qu’il avait eu des Comores : « J’ai remarqué la bonne impression et l’amour que les Comoriens ont pour le peuple soudanais dès mon arrivée » a commenté le diplomate soudanais.

Il a souligné que la République démocratique du Soudan – le gouvernement et le peuple – considère les Comores comme un pays frère du point de vue historique. Pour le diplomate, ces deux pays resteront pour toujours inséparables, quoi qu’il en soit, soulignant que ce fait historique est connu de tous les Soudanais du pays, du président Omar al-Bashir au dernier citoyen ordinaire du soudan, exprimant la pleine disposition de son pays à assister les Comores dans le cadre du dialogue national prévu pour le mois de décembre prochain.  L’Ambassadeur de la  République Démocratique du Soudan auprès de Moroni Issam Mohiuddin Khalil a apprécié les grands efforts déployés par le Secrétaire d’Etat chargé de la Coopération avec le Monde Arabe Dr. Hamidou Karhila pour « l’arabisation des Comores En fournissant à la bibliothèque arabe de nombreux ouvrages précieux » a conclu le diplomate soudanais

Un Nouvel Ambassadeur du Soudan aux Comores

Son nom est ISAM MOHIELDIN KHALIL, il est le nouvel Ambassadeur de la République du Soudan en Union des Comores et  a présenté ses lettres de Créance au Chef de l’Etat SEM AZALI Assoumani.

La cérémonie a eu lieu ce mercredi 22 novembre 2017 au Palais de Beit-Salam en présence de  SEM Monsieur SOUEF MOHAMED EL AMINE, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Internationale et de la Francophonie, Chargé des Comoriens de l’Etranger  et de  Monsieur Youssoufa MOHAMED ALI, Directeur de Cabinet du Président de l’Union des Comores, chargé de la défense.

ISAM MOHIELDIN KHALIL remplace à ce poste ESSAM ELDINE KHALIL EL RIH rappelé dans son pays pour occuper d’autres fonctions.

Les relations bilatérales entre les Comores et le Soudan sont au beau fixe. En mars dernier le secrétaire d’état chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou Karihila avait effectué une visite de très haute importance à Khartoum où il a été reçu par le président soudanais Son Excellence Omar El Bachir. Ce jour là devant la presse, le secrétaire d’état avait confirmé être porteur d’un message spécial du chef de l’état dont la teneur reposait toujours sur le renforcement des relations bilatérales des deux pays : « je suis envoyé par le chef de l’état Son Excellence Azali Assoumani pour apporter un message spécial à son homologue soudanais et exprimer notre reconnaissance au gouvernement soudanais pour le soutien qu’il apporte à notre pays » avait déclaré Dr Hamidou Karihila à sa sortie d’audience. Au cours de cette même visite, les autorités soudanaises par l’intermédiaire du ministre des affaires étrangères Ibrahim Gandour ont manifesté une volonté d’un éventuel voyage du chef de l’état comorien à Khartoum.

Les relations entre nos deux pays datent de plusieurs années. Le Soudan, indépendant en 1956, a toujours été une terre d’accueil pour les jeunes comoriens en quête d’une formation académique ou professionnelle. L’archipel compte aujourd’hui un grand nombre de lettrés musulmans et autres cadres formés dans les universités et grandes écoles du Soudan. Feu fundi Mohamed Charif (Iconi) a été, de son vivant, le symbole des premières générations d’étudiants comoriens au Soudan. Malgré ces bonnes relations de très longue date, le premier ambassadeur du soudan avait présenté ses lettres de créance en août 2011 et il a fallu attendre jusqu’en janvier de l’année suivante pour que le drapeau de ce pays flotte sur le toit de leur représentation.

Une délégation du Fond Koweïtien reçue par le ministre Souef Mohamed Elamine

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale Souef  Mohamed  Elamine a reçu le matin de ce lundi 20 novembre dans  son bureau une délégation du Fonds koweïtien pour le Développement Economique Arabe conduite par M. Abdullah Sulaiman Al-Saqer, assistant du Directeur Régional des Etats Arabes. Plusieurs sujets ont été évoqué tout au long de cette rencontre notamment la contribution du Fonds koweïtien au développement global de l’Union des Comores, d’autant plus que ses relations avec l’Archipel datent du lendemain de l’accession des Comores à la souveraineté internationale, plus précisément  en 1976.

Abdullah Sulaiman Al-Saqer, a déclaré que les activités du Fonds dans les îles sont diversifiés. il a cité entre autre, l’appui du fond koweitien dans la réhabilitation de certaines routes du pays, la téléphonie mobile ainsi que  le développement du port de Mutsamudu à Anjouan. Le directeur Régional a aussi évoqué la fourniture de certains nombres d’experts dans différents domaines ainsi que la prise en charge du coût d’achat d’un certain nombre de bateaux de pêches comoriens. Le fond koweitien a aussi contribué dans les travaux d’assainissement en eau potable sur l’ile de la Grande Comore  et participe aux études de la géothermie.

Dans le domaine sanitaire, la délégation du fond koweitien a évoqué leurs parts actives pour doter certains hôpitaux comoriens  des fournitures de médicaments et de matériel médical.

Pour sa part, le Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Souef  Mohammed Elamine, a exprimé ses remerciements et sa gratitude pour les réalisations du Fonds koweïtien pour le développement économique  des  Comores.

Cela témoigne de la profondeur des relations, de la volonté réelle et de la détermination du Fond Koweitien  à participer à la renaissance des Comores, ce qui augmente notre considération et notre appréciation de la contribution des États arabes au gouvernement et au peuple comoriens.

Dr Karihila reçu par le vice ministre koweïtien des affaires étrangères

Le Secrétaire d’état comorien chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou Karihila se trouve au Koweït depuis Mardi dernier. Avec un calendrier très chargé, le secrétaire d’état comorien a rencontré le 16 novembre le vice ministre des affaires étrangères de Etat de Koweït, Khaled Al-Jarallah. Tout au long de cette rencontre beaucoup d’aspects ont été évoqué par les 2 parties relatifs au renforcement des relations bilatérales entre ces deux pays arabo-islamiques et  frères.

Un message écrit du président comorien Son Excellence Azali Assoumani a son ami et frère Émir de l’Etat du Koweït, Son Altesse Cheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah, a été remis au vice ministre par le secrétaire d’état comorien. Rappelons que le secrétaire d’état Comorien est à la tête d’une délégation comorienne partie au Koweït pour participer au forum culturel dans le cadre des activités de « Koweit, la capitale de la jeunesse arabe ». Dans ce forum  11 pays arabes dont les Comores ont honoré de leur présence  à l’événement.

Déplacement du ministre des affaires étrangères au caire

 Souef MOHAMED ELAMINE reçu par son homologue égyptien

Le Ministre Égyptien des Affaires Etrangères, Sameh Shukri, a reçu le 11 novembre  dernier le Ministre comorien des Affaires Etrangères, Souef  Mohamed Elamine. La discussion des deux responsables  a tourné autours  des relations bilatérales globales entre les deux pays et des moyens à mettre en œuvre pour les développer dans tous les domaines.

A en croire, Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Ahmed Abu Zeid, au cours de cette rencontre, le ministre comorien a remis à son homologue égyptien  une lettre du président de l’Union  des Comores à son frère et ami  président de la République d’Egypte.

Pour cette occasion, M. Shukri a souligné les relations privilégiées entre les deux parties et leur participation dans les milieux arabes, islamiques et africains. L’Egypte souhaite développer des relations bilatérales dans tous les domaines, en particulier dans les domaines de l’énergie, Ainsi que l’éducation et la culture.  Le ministre des Affaires étrangères des Comores a remercié l’Egypte pour avoir accueilli les étudiants comoriens, il a aussi insisté que ces derniers  se sentent dans leur deuxième patrie et apprécient la sécurité et le confort. Selon toujours le porte parole du ministère égyptien des affaires étrangères, le ministre des Affaires étrangères égyptien a salué la reconnaissance de l’Egypte pour la coordination permanente entre les deux parties dans les forums régionaux et internationaux et a salué la stabilité politique des Comores, soulignant le soutien de l’Egypte à l’organisation des assises nationales des Comores. Dans ce contexte, Souef Mohamed El-amine a passé en revue les modalités des assises que le pays a l’intention de lancer en décembre, ainsi que les positions des différentes parties à son égard.

En ce qui concerne la lutte contre le phénomène du terrorisme et la pensée extrémiste, Shukri a souligné la portée de la lutte contre ce phénomène, soulignant à cet égard  le rôle prépondérant de l’Université d’Al-Azhar et du Mouftorat Egyptien.

Pour clore l’entretien, le Ministre des affaires étrangères des Comores a présenté ses condoléances à l’Egypte sur le récent attentat terroriste dans la région des oasis, soulignant la condamnation de son pays dans les termes les plus forts de ces actes terroristes.

  1. Shukry a également exprimé l’aspiration de l’Égypte à la participation des Comores au Forum de l’Afrique 2017, qui devrait avoir lieu à Charm el-Cheikh en décembre 2017.

Rappelons que l’Egypte accueille environ 3 000 étudiants Comoriens

Avec http://www.tahrirnews.com

Rencontre entre le ministre des affaires étrangères comorien et le président de la commission de l’Union africaine

Addis Abéba, le 9 novembre 2017: Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a reçu en audience M. Souef Mohamed El-Amine, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration de l’Union des Comores, à Addis Abéba, le mercredi 8 novembre 2017.

Lors de la rencontre, le Ministre comorien a fait le point sur la situation politique dans son pays, plus particulièrement sur l’organisation, à Moroni, à partir du 12 novembre 2017, d’un Dialogue national. A cet égard, le Ministre sollicité l’accompagnement et le soutien de l’Union africaine.

Le Président de la Commission a réitéré l’attachement continu de l’Union africaine à la stabilité et au développement des Comores et souligné la nécessité de consolider les acquis obtenus. Dans ce contexte, l’Union africaine suivra de près le déroulement du Dialogue national et dépêchera une délégation pour y participer.

source: http://www.peaceau.org/fr/article/communique-sur-la-rencontre-entre-le-president-de-la-commission-de-l-union-africaine-et-le-ministre-des-affaires-etrangeres-de-la-cooperation-et-de-l-integration-de-l-union-des-comores