Les autorités comoriennes réagissent

Un missile tiré depuis le yemen a été intercepté au dessus de la capitale saoudienne de Riyad, samedi 4 novembre dernier.

Le missile intercepté non loin de l’aéroport international King Khaled dans le nord de la capitale saoudienne n’a pas fait de blessés ni occasionné des dégâts. Cependant les bonnes relations qui lient les Comores et l’Arabie Saoudite ont poussé  le président de l’Union des Comores, Son Excellence Azali Assoumani, dimanche dernier a adressé un télégramme au gardien des deux saintes mosquées, le roi Salman bin Abdul Aziz Al Saoud – que Dieu le protège –

Le président comorien a fermement condamné le tir de ce missile par les milices houthi. Il a également appelé le Tout-Puissant à protéger le Royaume d’Arabie Saoudite de tous les méfaits et à établir sa sécurité et sa stabilité sous la sage direction du Gardien des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud. Dimanche dernier, lors de la commémoration du 19ème anniversaire de la mort de l’ancien président Mohamed Taki Abdoulkarim à Mbeni, le grand Moufti de la république a aussi reformulé les mêmes vœux que ceux du président de l’Union des Comores notamment ceux de prier le tout puissant pour la protection de nos lieux saints de l’islam.

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

*