L’industrialisation est un facteur clé pour la croissance et la réalisation des objectifs nationaux de développement. C’est l’un des messages principaux de la 21ème réunion du Comité Intergouvernemental d’Experts en Afrique de l’Est, ouverte ce mardi 7 novembre à l’hôtel Retaj Moroni aux Comores.

Plus de 200 participants provenant de 14 pays se réunissent pour discuter des accélérateurs et des freins à la croissance et à la transformation des économies d’Afrique de l’Est. Parmi les contraintes, la faible performance du secteur manufacturier a été mise en avant.

Cette réunion de trois jours est organisée conjointement par la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, à travers son bureau pour l’Afrique de l’Est, et le Gouvernement de l’Union des Comores.

S’exprimant à l’ouverture de la réunion, Monsieur Djaffar Ahmed Said Hassani, le Vice-Président chargé du Ministère de l’Economie, de l’Energie, de l’Industrie, de l’Artisanat, du Tourisme, des Investissements, du Secteur Privé et des Affaires Foncières de l’Union des Comores, a déclaré que cette réunion arrivait à point nommé, au moment où le Gouvernement réaffirmait sa vision de faire des Comores un pays émergent d’ici à 2030.

« Au niveau régional, la croissance est au rendez-vous, et on peut espérer enterrer l’afro-pessimisme », a déclaré le Vice-Président.

Au cours des cinq dernières années, la CEA a exhorté les pays africains à associer leurs ambitions en matière de développement à un soutien accru aux secteurs manufacturiers et industriels qui génèrent de nombreuses opportunités d’emploi. La réunion de Moroni fera le point sur les progrès réalisés vers la transformation économique.

Dans son discours d’ouverture, M. Andrew Mold, le Directeur par intérim de la CEA en Afrique de l’Est, a souligné que « l’objectif principal de cette réunion est de discuter des accélérateurs et des freins à une croissance plus durable et inclusive. Cette réunion est destinée à permettre aux États membres d’échanger sur leurs expériences afin éviter les pièges les plus fréquents, » a ajouté M. Mold.

La réunion est également une plate-forme pour échanger sur les meilleures pratiques. Le Gouverneur de Ngazidja, M. Hamadi Hassani, s’exprimant au nom du Ministre des Finances, a déclaré qu’il était heureux de réunir des décideurs et des experts de toute la région pour discuter des enjeux du développement et des solutions potentielles. « Notre pays progresse, et nous sommes ravis que les pays voisins nous aient fait confiance pour accueillir un tel événement », a déclaré M. Hamadi.

  1. Matthias Naab, le Coordinateur Résident du Système des Nations Unies et Représentant résident du PNUD aux Comores, a ajouté qu’il s’agissait d’« une formidable opportunité pour le pays dans cette quête d’intégration économique réussie ».

L’amélioration de la compétitivité du tourisme, le développement du secteur privé, les investissements dans les infrastructures régionales et l’économie bleue font partie des sujets qui seront discutés pendant la réunion.

Pour plus d’information, veuillez contacter :

There are no comments yet.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked (*).

*