Communiqué relatif à un attentat en somalie

UNION DES COMORES

Unité – Solidarité – Développement

————–

Ministère des Affaires Etrangères,

de la Coopération Internationaleet de

la Francophonie, Chargé des

Comoriens de l’Etranger

————–

جمهورية القمر المتحدة

وحدة –  تضامن –  تنمية

————–

وزارة العلاقات الخارجية والتعاون المكلفة

بالقمريين في الخارج

 

 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Gouvernement comorien a appris avec consternation l’attentat meurtrier perpétré hier, dimanche 15 octobre, à Mogadiscio, capitale de la Somalie.

Avec plus de 300 morts et autant de blessés, cette attaque terroriste reste la plus sanglante de l’histoire de la Somalie.

Le Gouvernement comorien condamne avec la plus grande fermeté le recours à la violence comme mode d’expression et fait part de sa solidarité avec le peuple et le Gouvernement somaliens en ces circonstances douloureuses.

Il appelle enfin à une collaboration encore plus étroite entre les Etats pour une lutte efficace et implacable contre le terrorisme sous toutes ses formes.

 

Moroni, le  16 Octobre 2017

 

Dr Hamidou Karihila participe à la session politique arabo-japonaise

Le secrétaire d’état chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou Karihila participe à la session ordinaire annuelle du Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères qui se tient au Caire du 12 au 13 septembre. En marge de ce sommet, le secrétaire d’état a pris part à la première session du dialogue politique japon-pays arabes qui s’est tenue lundi dernier au siège du secrétariat général de la ligue arabe. L’ordre du jour de cette session politique portait sur l’examen des questions et crises dans la région arabe et en Asie de l’est ainsi que les questions liées à la lutte anti terroriste et aux voies et moyens à même de promouvoir la coopération interarabe dans le domaine culturel. C’est le ministre des affaires étrangères algérien Abdelkader Messahel, actuel président du conseil ministériel de la ligue des états arabes et son homologue japonais qui co-président cette réunion. Cette première session a été l’occasion pour les ministres des affaires étrangères des pays arabes et le ministre japonais des affaires étrangères TARO KONO de discuter de la coopération conjointe. A en croire le Secrétaire Général adjoint de la ligue arabe chargé des affaires politiques Halid Al-Habas « Le dialogue est la mise en vigueur du mémorandum de coopération signé entre la Ligue des Etats arabes et le Ministère japonais des affaires étrangères en septembre 2013, visant à la mise en œuvre d’un mécanisme de coopération conjointe entre les pays arabes et le Japon au niveau des ministres des Affaires étrangères. » Notons que cette session de dialogue a vu la participation du Secrétaire Général de l’institution panarabe Ahmed Abdoul Gheit.

Réunion du comité nationale sur l’économie bleue au MAECI

Une réunion sur l’économie bleue s’est tenue ce lundi dans la salle de conférence du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale. Initiée par le ministère, cette rencontre a, outre les cadres du ministères conduit par le Secrétaire Général, vu la participation de parlementaires comoriens et des membres de l’IORA. L’objectif de cette rencontre – sollicitée par le ministère – est de découvrir davantage ce qu’est l’économie bleue ainsi que les avantages que notre pays peut en profiter. Après un petit mot d’introduction par le directeur de cabinet du ministre des affaires étrangères, les membres du comité nationale se sont succédés dans la tribune pour argumenter chacun dans son domaine, les avantages de l’économie bleue. Hamidou Said Ali, Agent de la Société Comorienne des Ports regrette le manque de politique nationale dans ce domaine. Il a à travers la rencontre de ce jour exhorter « les autorités compétentes à tracer déjà une feuille de route » pour tirer profit de cette économie.  » Notre pays est un archipel, nous devons donc profiter des avantages que nous fournit cette mer qui nous entoure » déclare cet ancien directeur adjoint de l’Autorité Portuaire des Comores.  Pour les différents interlocuteurs, avoir une politique nationale sur l’économie bleue permettra de lutter contre le chômage en créant des emplois. Aujourd’hui la sensibilisation a été faite au niveau des diplomates car sans l’aide de ces derniers cette politique nationale tant sollicitée risque de tomber à l’eau. Imam Abdillah, point focal national de l’IORA et président du comité nationale économie bleue reste convaincu qu’avec les mers et les océans restent des atouts à exploiter pour le développement de notre pays. l’IORA, de l’anglais  Indian Ocean Rim Association est une organisation de coopération de proximité. ses actions rentrent dans le cadre du développement économique. il regroupe à ce jour 21 pays de l’Océan Indien.

Avant de s’envoler pour le Caire

Le Secrétaire d’Etat Hamidou Karihila a reçu le commissaire de l’éducation de Ngazidja

Le Secrétaire d’état chargé de la coopération avec le monde arabe le Dr Hamidou Karihila s’est envolé ce samedi pour le Caire où il doit participer à la session ordinaire annuelle du Conseil des ministres arabes des Affaires étrangères. Au cours de cette session, qui se tiendra mercredi et jeudi, des questions relatives au monde arabe seront examinées en vue d’être transmises à l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies, laquelle ouvrira ses travaux le 19 septembre.
Avant de s’y rendre, Dr Hamidou Karihila a reçu une délégation du commissariat de l’éducation de l’île autonome de Ngazidja conduite par le commissaire Maoulida Housseine . Cet échange a porté sur la mise en place dans le milieux scolaire de l’enseignement de la langue arabe qui est une langue officielle de l’Union des Comores. Le projet de l’annexe d’une école d’Al Azhar d’Egypte à Chouani en Union des Comores a été aussi évoqué au long de cette rencontre. le commissaire loue les efforts du secrétaire d’État jusqu’à la concrétisation de ce projet. Le Secrétaire d’état a annoncé au commissaire de Ngazidja ainsi qu’à sa délégation la disponibilité du royaume d’Arabie saoudite à ouvrir une école d’enseignement arabe. le commissaire comme le secretaire d’etat veulent voir se concretiser ces projets ainsi que d’autres dans les meilleurs delais

Une délégation des opérateurs économiques reçue par le ministre des affaires étrangères

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale SOUEF Mohamed Elamine a reçu ce samedi une délégation des patrons comoriens. Cette dernière a été  composée de la nouvelle OPACO, le MODEC ainsi que l’Agence Nationale Pour les Investissements ANPI. Au cours de cet entretien, le ministre a voulu s’argumenter devant les patrons comoriens pour que ces derniers puissent accompagner la vision du chef de l’état des Comores émergents d’ici 2030. Comme avec les représentants de la presse la fois dernière, le patron de la diplomatie a évoqué avec les patrons comoriens l’importance de l’organisation des assises nationales, pour tirer le bilan des quarante et deux années d’indépendance des Comores. Il a aussi détaillé la politique que mène le nouveau ministre ainsi que son ministère. Pour Souef, le temps que le ministre des affaires étrangères s’occupe exclusivement de la diplomatie du pays est révolu. Désormais le ministre s’impliquera dans tous les domaines pour trouver des solutions qui permettront au pays de se développer. Le chef de la diplomatie regrette que jusqu’aujourd’hui, l’apport des opérateurs comoriens dans le développement du pays reste invisible contrairement à d’autres pays de la région. « il est temps que cela change » avance le ministre. Selon lui, le pays par le biais des operateurs économiques n’arrivent pas à profiter des organismes internationaux pour tirer le maximum de profit. Le ministre des affaires étrangères promet aux patrons comoriens de continuer à ouvrir le pays à l’échelle internationale en intégrant beaucoup d’organismes qui faciliteront les opérateurs économiques à atteindre leurs objectifs. Il a aussi montré la disponibilité du ministère pour les accompagner afin qu’ils puissent réussir à leurs missions. Quant aux patrons comoriens, ils ont apprécié l’initiative du ministre Souef de les recevoir en ce jour cependant ils ont regretté que l’état comorien ne donne plus l’occasion à l’épanouissement des opérateurs comoriens. Ces derniers larmoient que beaucoup de marchés sont attribués à des étrangers à des frais exorbitants contrairement à des Comoriens qui le feront mieux avec des coûts trop bas. La question de la douane a été aussi soulevée par les opérateurs. Ils plaignent que des étrangers ont des facilités de douanes contrairement aux Comoriens. Pour finir, les patrons regrettent le manque de continuité de l’état, sources de recul des operateurs comoriens.

 

commissariat chargé de la diaspora au Mirex

Abdousalami, installé sur son fauteuil

Abdou Salami Abdou  est installé officiellement sur  son fauteuil  de nouveau commissaire chargé de la diaspora. Une  Passation technique  s’est tenue au ministère des affaires étrangères en présence du Secrétaire Général du ministère.

presque deux semaines après sa nomination, le nouveau commissaire chargé de la diaspora a pris officiellement ses fonctions ce mercredi 30 août. « permettez moi d’adresser mes remerciements les plus sincères au président de la république pour cette confiance qu’il vient de m’accorder » nous a déclaré  le nouveau commissaire. Il espère être à la hauteur des attentes non seulement du chef de l’état mais aussi de la diaspora. Abdousalami reconnait que ses missions sont majoritairement ignorées par la population. Le commissaire entrant  ne ménagera aucun effort pour que la diaspora comorienne puisse vivre de partout où elle se trouve en paix et en stabilité.  Lors de cette passation, beaucoup de points ont été évoqué mais le nouveau commissaire veillera beaucoup plus à la concrétisation du projet de vote de la diaspora. Le nouveau commissaire promet une conférence sur la diaspora dans les mois à venir pour étudier ensemble  les problèmes que rencontre notre diaspora. A en croire le commissaire, la question des moyens de transport  sera à l’ordre du jour de cette conférence. Il reconnait les difficultés que rencontrent les Comoriens de l’étranger pour se rendre dans leur  pays. Avoir une compagnie aérienne qui facilitera les déplacements de la diaspora reste pour le nouveau commissaire une priorité.  » Si nous réussissons à organiser notre diaspora, particulièrement celle de France, les moyens de nous acquérir cette compagnie deviendraient facile » conclut le commissaire à la diaspora. Quand à HASSANI Abdou, commissaire sortant, il dit quitter aujourd’hui ses fonctions la tête haute. « la suppression du visas de sorti est une proposition du commissariat de la diaspora » ajoute -t-il. Les soucis de la diaspora comorienne sont multiples et diversifiés. De ce fait les résoudre prend aussi du temps. Ce n’est pas une question des mois plutôt d’année nous explique le désormais ex-commissaire. Dans le compte du commissaire sortant:  » la réaction rapide et simultanée du ministère des affaires étrangères lors de la crise au Yémen pour le rapatriement des comoriens vivant dans ce pays ». Le nouveau commissaire dit solliciter le soutien de tout un chacun pour la reussite de ses mission et surtout pour faciliter la vie de nos concitoyens de l’exterieur.

Pour une diplomatie participative et effective

Le secrétaire d’état Hamidou Karihila se confie au journal « Al-Hayat » basé à Londres

Dans le cadre de la feuille de route initiée par le Ministre des Affaires Etrangères SOUEF Mohamed Elamine en collaboration avec le Secrétaire d’état chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou karihila pour une diplomatie participative et effective, ce dernier a accordé un interview à nos confrères du journal al-hayat. Tout au long de cette interview, le Secrétaire d’état a divulgué en long et en large cette coopération qui existe entre les Comores et l’Arabie Saoudite. « Le Secrétaire d’état comorien chargé de la coopération avec le monde arabe dévoile tout en reconnaissant les aides qu’apporte le royaume d’Arabie Saoudite à son pays » titre le journal.

Le Secrétaire d’Etat, Dr Hamidou Karihila a débuté l’interview par adresser ses remerciements les plus sincères à l’endroit du serviteur des lieux saints pour toutes les dispositions prises afin de faciliter l’accomplissement en toute quiétude du cinquième pilier de l’islam par les Comoriens.  Le Secrétaire d’état a assuré que Le Roi d’Arabie Saoudite, Le Roi Salmane Ibn Abdoulaziz n’a cessé de soutenir les pèlerins comoriens depuis l’année dernière jusqu’à ce jour. Ainsi le transport de nos pèlerins vers les lieux saints de l’Islam est pris en charge par le roi Salmane en envoyant les avions qui les transportent. A en croire le secrétaire d’état, cet amour du roi salman envers les Comores et les Comoriens n’est pas surprenant, il s’agit là de la continuité des efforts de ses prédécesseurs. » Les relations entre les Comores et l’Arabie saoudite sont naturelles et plus qu’importantes notamment avec l’actuel président de l’Union des Comores, Son Excellence AZALI Assoumani » éclaircit le Dr Hamidou Karihila et insiste que ces relations datent de 1960 et se sont renforcées avec l’accession des Comores à la souveraineté internationale. Le Secrétaire d’état défend que l’Arabie Saoudite appuie les Comores dans plusieurs domaines. Il a cité entre autres des bourses d’étude, des infrastructures et les ressources humaines. « la plupart des élites comoriens sont formés en Arabie Saoudite » ajoute le Secrétaire d’état au journaliste d’Al-hayat. Pour prouver tous ses dires celui qui est chargé de la coopération avec le monde arabe déclare qu’entre 1999 et 2006, l’Arabie Saoudite a participé à l’installation de la Télévision Nationale Comorienne, aidé  l’Armée Nationale de Développement avec du matériel et des moyens de locomotion…. l’Arabie saoudite plaide et joue l’intermédiaire  entre les Comores et les pays arabes pour que ces derniers viennent investir aux Comores. C’est le cas d’une société de poisson basée à jeddah, le Fond Monetaire Arabe, une société d’agriculture basée à Doubaï et au Soudan. l’Arabie saoudite ne se limite pas à ces œuvres, il prend part activement pour que le Fond Saoudien de Développement puisse débloquer des fonds pour la construction et réfection  des routes aux Comores.

Le journal « Al-hayat » que signifie “La Vie” est la tribune préférée des intellectuels libéraux arabes qui veulent s’adresser à un large public. Créé à Beyrouth en 1946, le quotidien cesse de paraître en 1966 après l’assassinat de son fondateur, Kamel Mroué. Il renaît en 1988 à Londres et il est racheté en 1990 par le prince saoudien Khaled Ben Sultan. Al-Hayat, est devenu un média panarabe. Il est simultanément imprimé à Londres, New York, Beyrouth et dans plusieurs villes saoudiennes. Cet article que nous venons de détailler  paraît dans leur publication de ce 27 août.

Nouvel Ambassadeur aux Emirats Arabes Unis

Said Toihir Said Nassur remplace Said Abdallah Abderemane

L’information vient de tomber, Said Toihir Said Ahmed vient d’être nommé ambassadeur des Comores aux Emirats Arabe Unis. Bien que le décret présidentiel ait été signé depuis le 17 août dernier mais l’information n’a été divulguée que tard dans la journée de ce 23 août. Connaisseurs des dossiers diplomatiques qui l’attendent pour avoir été en 2000, conseiller culturel à l’ambassade des Comores au Caire, le nouvel ambassadeur promet des relations bilatérales fructueuses entre les 2 nations. Said Toihir se rend dans une région qu’il maitrise parfaitement pour avoir été à maintes reprises conseiller dans les différentes chancelleries comoriennes dans le monde arabe. Il a aussi en 2006, occupé le poste de Directeur Général chargé du monde arabe au ministère des affaires étrangères. Diplomate de formation avec un Diplôme d’Etude approfondie (DEA) en relation et coopération internationales à la faculté de droit d’Aix en province, Said Toihir a acquis une expérience diplomatique longue de plus de 20 ans pour avoir intégré le ministère des affaires étrangères depuis 1994. Né à Vouvouni dans le Bambao, Said Toihir remplace à ce poste Said Abdallah Abderemane rappelé pour d’autres fonctions.

prise de fonction du ministre des affaires étrangères

Cérémonie de prise de fonction du Ministre SOUEF Mohamed Elamine

En présence d’une foule nombreuse composée de diplomates étrangers et nationaux,des membres du gouvernement conduit par les vices présidents et des directeurs généraux des sociétés d’état, SOUEF Mohamed Elamine a pris ses fonctions de ministre des affaires étrangères mardi 15 août dernier. Dans son allocuation le ministre a de prime à bord dressé ses remerciements à l’endroit du Secrétaire d’Etat chargé de la coopération avec le monde arabe Dr Hamidou Karihila (debout à ses cotés tout au long du discours) et de tous ses prédécesseurs, le ministre a prôné pour une diplomatie effective gagnant-gagnant. Il a ensuite promis une coopération régionale renforcée avec les institutions régionales telles la Commission de l’Océan Indien, la SADC, le COMESA… Au moment où le monde est menacé par des actes terroristes, le ministre Souef ne peut passer inaperçue ces sujets d’actualités. Il a insisté pour que les Comores misent toute leur énergie pour lutter contre ce fléau de terrorisme.